Pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre rôle chez BNP Paribas Asset Management (BNPP AM) ?

Je dirige BNPP AM en Malaisie, où j'ai démarré nos activités en 2007. En tant que Directrice Générale, je gère nos équipes et notre développement commercial dans le pays.
En dehors de BNPP AM, je siège au Joint Committee for Climate Change, qui a été créé par la Commission des valeurs mobilières et la Banque centrale de Malaisie, ainsi qu'au Industry Advisor Panel du Groupe de travail de l'Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) sur le développement des marchés de capitaux (WC-CMD) et du Forum des marchés de capitaux de l'ASEAN. Je suis également trésorière de l'Association malaisienne des gestionnaires d'actifs, qui a pour objectif d’améliorer les standards du secteur de la gestion d'actifs dans le pays. Une part importante de son rôle consiste à encourager le secteur à adopter une approche plus durable de l’investissement.



Quel est votre intérêt personnel pour la durabilité ?

Le Lost Food Project, soutenu par BNP Paribas,
a permis de sauver 5 millions de repas

Le développement durable est important pour moi à titre personnel.
En 2015, j'ai participé à la mise en place du Lost Towel Project avec quelques amis. Ce projet vise à autonomiser les femmes réfugiées qui viennent du Myanmar en leur apportant des compétences et un soutien financier. En tant que parents, nous avons remarqué que nos enfants perdaient souvent leur serviette de sport à l'école, alors nous y avons vu une opportunité : nous avons investi dans quelques machines à coudre et des serviettes et nous avons appris à ces femmes à broder pendant qu'elles attendent leurs cartes de réfugiés. Nous les avons vendues à d'autres parents dans les écoles de la ville et tous les bénéfices nets sont revenus directement aux femmes.
Un an plus tard, nous avons mis en place le Lost Food Project. Les supermarchés jetaient beaucoup de bonne nourriture parce qu'elle n'avait pas l'air parfaite, alors nous leur avons proposé d’en faire don aux familles dans le besoin. Nous avons commencé par collecter de la nourriture dans nos voitures auprès de nos épiciers locaux, et nous avons maintenant des camions réfrigérés qui collectent de la nourriture auprès de nombreux partenaires, presque comme une entreprise de logistique!
À ce jour, nous avons sauvé 2 millions de kilogrammes de nourriture, soit l'équivalent de 5 millions de repas qui auraient autrement été jetés. En plus de nourrir ceux qui en ont besoin, cela a permis d'éviter 3 millions de kg d'émissions de CO2 qui auraient été produites si les aliments avaient été jetés à la décharge.
Je suis également très reconnaissante à Help2Help, la fondation de BNP Paribas, d'avoir soutenu la croissance de The Lost Food Project avec des subventions pour soutenir nos opérations.

Le Lost Food Project, soutenu par BNP Paribas,
a permis de sauver 5 millions de repas

l'interview

Les collaborateurs de BNPP AM sont-ils impliqués dans ce projet ?

Je leur laisse le soin de choisir s'ils veulent participer ou non, et beaucoup le font. De nombreux collègues ont donné de leur temps pour les collectes de nourriture et les activités de distribution. Je suis sincèrement touchée qu'ils veuillent s'impliquer. Et cela correspond à notre philosophie d'entreprise et à notre souhait de joindre le geste à la parole ici en Malaisie.
Le programme "1MillionHourstoHelp" de notre entreprise permet également à nos collaborateurs de s'engager sur leur temps de travail en tant que bénévole dans le projet caritatif de leur choix.

Pensez-vous pouvoir promouvoir la cause du développement durable à travers votre travail chez BNPP AM ?

Les entreprises nous demandent DES CONSEILS sur ce QUE LES INVESTISSEURS
GLOBAUX RECHERCHENT en termes de gestion du risque climatique

Sans aucun doute. L’investissement durable est devenu très important en Malaisie, en particulier au cours des deux dernières années, et chez BNPP AM, nous contribuons à promouvoir cette évolution.
Comme nous sommes considérés comme un leader de la durabilité dans le secteur de la gestion d'actifs en Malaisie, les entreprises nous demandent des conseils sur ce que les investisseurs globaux recherchent en termes de gestion du risque climatique et d'autres questions environnementales. Nous avons collaboré avec Bursa Malaysia et la Commission des valeurs mobilières pour organiser des ateliers sur l'ESG1 avec les sociétés cotées en bourse. Par le biais de notre Investment Academy, nous avons organisé de nombreuses formations, en collaboration avec l’association des Chartered Financial Analysts (CFA), pour aider les professionnels à intégrer l'ESG dans leurs investissements. Les régulateurs ont vu comment nous avons intégré l'ESG, ainsi que l’indique notre Stratégie Globale Sustainability2, et aujourd'hui, ils recherchent également notre expertise en m'invitant à faire partie du groupe de travail du Joint Committee for Climate Change.
D'un point de vue personnel, j'apprends tous les jours de mes collègues du Sustainability Centre3. En tant que championne ESG, je participe à nos réunions régulières avec nos experts ESG, ce qui me permet de développer mes connaissances que je peux à mon tour partager avec diverses parties prenantes en Malaisie.
Je suis également impatiente de passer au niveau supérieur en suivant la formation du Cambridge Institute for Sustainable Leadership, grâce au soutien de mon management.

LES ENTREPRISES NOUS DEMANDENT DES CONSEILS SUR CE QUE LES INVESTISSEURS
GLOBAUX RECHERCHENT en termes de gestion du risque climatique

Croyez-vous qu'investir de manière durable peut contribuer à façonner un monde meilleur ?

J'adhère de tout cœur au concept de l'investissement durable. Dans ma région du monde, il reste encore beaucoup à faire pour améliorer les choses - pas seulement l'environnement, mais aussi les questions de travail et de droit. En tant qu'investisseur, nous abordons ces sujets directement avec les entreprises, et les améliorations sont significatives. Les entreprises mettent en place des équipes chargées du développement durable et demandent conseil sur ce qui doit être fait en la matière. Les régulateurs mettent également en place des taxonomies pour normer ces questions.
Mais il y a encore beaucoup de travail à faire. BNPP AM m'offre la plateforme idéale pour promouvoir la cause de la durabilité en investissant et en m'engageant directement sur tous ces sujets clés auprès des entreprises, des régulateurs et des autres parties prenantes.

Il y a encore beaucoup de travail à faire

1 Environnement, Social et Gouvernance
2Global Sustainability Strategy (GSS)
3 Créé en 2017 le Sustainability Centre est un centre d’expertise composé de 25 experts pluridisciplinaires qui fournit aux équipes de gestion des recherches, analyses et données en matière de durabilité. Il aide aussi les équipes à développer des solutions d’investissement durables tout en y intégrant les opportunités et risques liés au développement durable.

Voir tous
nos experts