Quel est votre rôle chez BNP Paribas Asset Management (BNPP AM) ?

Gérant obligataire chez BNPP AM, je suis le responsable des stratégies Euro Aggregate [stratégies qui consistent à investir principalement dans les obligations d’État et d’entreprises de grande qualité de la zone euro, toutes maturités confondues, ndlr] et des fonds obligataires ISR (Investissement Socialement Responsable) et solidaires.

En quoi consiste votre métier au quotidien ?

Les obligations vertes financent uniquement des projets qui
soutiennent la transition écologique

J’investis les actifs de mes clients dans des obligations. En achetant ces obligations, je vais prêter l'argent à des entreprises, à des États ou à des agents publics, qui vont l’utiliser pour leurs besoins classiques. Si j'achète des obligations vertes, ces derniers vont utiliser ce financement uniquement pour des projets qui soutiennent la transition écologique. Au quotidien, avec les obligations vertes, je vais par exemple prêter de l'argent à des entreprises qui vont installer des éoliennes, des panneaux solaires, pour favoriser cette transition énergétique. Depuis longtemps, je porte un grand intérêt aux aspects sociaux et environnementaux. J’ai toujours eu cette volonté de m’investir dans des projets qui respectent certaines valeurs sociales et environnementales. J'étais ravi d'arriver chez BNPP AM et d’être nommé responsable de la gestion ISR au sein de l’équipe obligataire parce que cela correspondait vraiment à ce que je recherchais. J’ai directement retrouvé cet aspect “utile” de l'investissement. Souvent, on parle d’un monde de la finance déconnecté de l'économie réelle. Or, en gérant l'épargne de nos clients, on a cette capacité à allouer l'épargne à des entreprises vertueuses.

Les obligations vertes financent uniquement des projets qui
soutiennent la transition écologique

l'interview

Selon vous, comment s’est effectuée cette transition vers la durabilité ?

En 2010 notre
fonds ISR FAISAIT
30 millions
d’euros d’encours,
aujourd’hui il en
FAIT 800 millions

Je peux vous donner un exemple marquant : le fonds ISR que je gérais quand je suis arrivé en 2010 faisait 30 millions d’euros d’encours. Aujourd’hui, il en fait 800 millions. Pour aller encore plus loin et répondre à cet engouement, nous avons lancé en 2017 un fonds investissant dans des obligations vertes et soutenant des projets environnementaux, dont je suis fier qu’il ait dépassé la barre du 1 milliard d’euros d’encours.
Du point de vue du gérant, c'est extrêmement enrichissant car les clients s'y intéressent de plus en plus. Demain, on se demandera : “Pourquoi financer autre chose que des obligations vertes et des projets verts ?”. Avec ces projets, on peut calculer l’impact environnemental, en termes d’émissions de CO2 évitées ou en Mégawatt/heures d’énergie renouvelable installées et produites par exemple. Ce sont des résultats tangibles.

En 2010 notre fonds ISR FAISAIT 30 millions d’euros d’encours,
aujourd’hui il en FAIT 800 millions

Vous évoluez donc dans un environnement de travail où vos convictions sont totalement respectées ?

Totalement. Il y a une stratégie et un leadership clair de BNPP AM autour de l’investissement durable. C’est un atout pour lancer des projets innovants. On a l'écoute du management pour pouvoir innover dans ce domaine. On a le soutien du Groupe BNP Paribas également reconnu pour son engagement dans la finance durable. C’est une force car les émetteurs, les entreprises sont plus à l'écoute, notamment quand on mentionne les obligations vertes.

Personnellement, pensez-vous que la finance a un impact sur la construction d'un monde durable ?

Oui, car quand on gère l'épargne de nos clients, on investit, on prête pour que certaines entreprises puissent se développer durablement. Et c'est justement là où on va avoir un impact. Pour arriver à financer cette transition énergétique, ces obligations vertes sont essentielles. C'est un outil financier qui permet de donner du sens et de l’impact à l'épargne.

Cet esprit d’innovation est-il un aspect majeur de votre quotidien chez BNPP AM ?

Cet engagement pour le développement durable permet l'ouverture vers l'innovation dans tous les domaines. On veut financer des projets d'innovation qui visent à réduire l'impact environnemental, mais aussi travailler autour de l’aspect social, par exemple avec des fonds investissant 5% à 10% de leurs encours dans le secteur de la micro finance. Pionnier en ISR, BNPP AM a lancé il y a près de 20 ans le premier fonds obligataire socialement responsable. Ces projets sont soutenus par toutes les entités du groupe. Je n'ai pas à me battre pour persuader tout le monde. Tout le monde est déjà convaincu.

BNPP AM a lancé il y a 20 ans
le premier fonds obligataire
socialement responsable

Voir tous
nos experts